Non classéComment faire partie de l’UFC ?

Beaucoup d’appelés, peu d’élus.

L’UFC (Ultimate Fighting Championship) est la plus grande organisation d’arts martiaux mixtes (MMA) au monde. Elle réunit les meilleurs combattants du monde entier, tous experts dans de multiples disciplines telles que la Boxe Thaï, la Boxe Anglaise, la lutte, le Grappling, le Jiu Jitsu Brésilien…Les contrats sont mirobolants et l’UFC représentent pour de nombreux combattants l’aboutissement pour la reconnaissance de leur talent.

Comment faire partie de l’UFC ?

 

1. Trouver votre club

La première etape lorsque vous visez l’UFC est de trouver le club qui vous permettra d’évoluer.

Dans l’écosystème du MMA, il existe généralement 2 philosophies pour apprendre les arts martiaux.

La première consiste à trouver un club de notoriété publique qui réunit toutes les disciplines et permettra de vous faire progresser à tous les niveaux, que ce soit en striking (Boxe Pieds poings), dans les disciplines de préhension (Lutte, Judo) ou le combat au sol : Luta Livre et Jiu-Jitsu Brésilien.

L’autre manière d’appéhender sa formation est de constituer soi-même son pool de de diiférents clubs, chacun spécialisé dans une discipline phare. Vous pouvez ainsi évoluer au sein de différents établissements, élargir votre cercle de contacts et vous former auprès de différents coachs.

 

2. Commencer la compétition amateur

Dès lors que vous aurez suffisemment progressé, vous pourrez désormais commencer la compétition. Cette étape intervient généralement après 1 ou 2 ans de pratique des sports de combat. La durée peut être variable bien entendu, selon l’age ou vous avez démarré, la fréquence de vos entrainements etc.

A ce stade il s’agit de compétition amateur et c’est votre coach qui va trouver et suggérer des évènements: des petits tournois, des petits super fights, selon les connections. Le meilleur conseil à ce stade est se montrer proactif et de multiplier les opportunités en cherchant aussi soi même, notamment sur les réseaux sociaux (Facebook par exemple). Faîtes vos recherches et invitez des contacts qui vous semblent pertinents.

Le MMA est un petit milieu. C’est une démarche fréquente, il ne faut pas se montrer timide si vous souhaitez plus tard atteindre votre objectif et rejoindre l’UFC. Dès lors que vous avez identifié les bonnes personnes, et compris le rôle de chacun dans l’écosystème du MMA amateur, vous allez pouvoir choisir vos compétitions, et vous inscrire.

 

3. Combattre à l’IMMAF

Dès lors que vous aurez réalisé quelques combats amateur, vous aurez ensuite besoin de passer à un plus gros niveau: L’IMMAF.

La Fédération internationale des arts martiaux mixtes (IMMAF) est un organe directeur international pour le MMA. Elle sert de centre démocratique pour les fédérations nationales de MMA et soutient la croissance de la réglementation et de la sécurité sportive dans le monde. Elle a été lancée avec le soutien de devinez qui…l’organisation leader du marché, l’Ultimate Fighting Championship, l’UFC.

L’IMMAF est la version la plus propre du MMA amateur: les équipes sont rassemblées par nationnalité, et vous aurez la possibilité de rejoindre l’équipe de France, pour affronter les équipes des autres pays. Vous allez pouvoir affronter des combattants de tous horyznos sur des opens, avec un systeme de scoring.

Vous pourrez ainsi savoir à niveau amateur vous vous situez. Vous disposerez désormais d’un classement : champion d’Europe, champion d’open…et ce classement vous permettra de vous faire connaitre.

A ce niveau, vous commencerez à rencontrer des profils amateur avec du métier, de l’experience, qui pourraient etre pros mais ont préférés rester amateurs.

 

4. Passer pro et trouver votre manager

Une fois que vous avez fait vos armes en IMMAF, vous pouvez évoluer vers le pro, en trouvant votre manager.

Le manager va vous aider à trouver des combats. A ce stade il faut prendre son temps, et bien réfléchir aux options. L’iMMAF vous aura permis de vous crédibiliser auparavant, vous êtes désormais en position de négocier avec votre futur manager. La commission de votre manager va se situer normalement entre 10 à 30%.

Le manager va gérer désormais votre carrière professionnelle.

Et lorsque vous commencerez celle-ci, il est important de vous constituer un bon record et faire des bonnes performances. Vous ne pourrez pas refuser tous les combats, et il faudra éviter de faire tous les combats qui se présentent. Il vous faudra faire les bons choix et bien choisir ses adversaires.

 

5. Développer votre couverture médiatique

Lorsque vous passerez pro, vous découvrirez une nouvelle partie inexistante jusqu’ici, celle de la médiatisation.

Vous devrez vous vendre, notamment au travers des réseaux sociaux.

Le public doit avoir envie de vous regarder combattre, vous devez vendre et faire le show, cela fait partie du jeu.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec la médiatisation, il est probable que vous vous retrouviez délaissé(e) et ou que vous ne soyez pas promu comme vous le souhaiteriez. De la même manière, il vous faudra gérer les conférences de presse, et adopter une posture.

 

6. Faire le Buzz : se faire aimer ou se faire détester

Vous n’êtes plus très loin de votre objectif.

Vous devez maintenant faire le buzz à chaque combat. L’idée ici est que les gens vous suivent et aient envie de vous suivre : vous devez galvaniser les foules !

 

7. Se faire remarquer par les organisations

L’idée derrière tout cela est de se faire remarquer par les organisations. Faire des bonnes performances dans les organisations mineures afin d’attirer les organisations majeures: Bellator, Brave, LFC, MOne global…et l’UFC.

 

 

 

 

 

 

NRFIGHT BY Nicolas Renier

nicolas_03

Nicolas Renier, champion de Luta Livre et passionné de sport de combat, il crée sa propre équipe en 2009 et ouvre son 1er club en 2011.
Titré internationalement et diplômé STAPS, il souhaite donner la possibilité à tout le monde d’accéder aux sports de combat, du débutant au compétiteur, tout le monde trouvera sa place au sein du NRFight.